2018 marque un véritable tournant pour le PNUD

Conseil d’administration PNUD - Intervention de Mme Anne Gueguen, Représentante permanente adjointe auprès des Nations unies - 6 juin 2018

Monsieur le Président,

Monsieur l’Administrateur,

Excellences,

Permettez-moi d’abord de vous remercier, Monsieur l’Administrateur, pour votre riche intervention et votre travail à la tête du Programme des Nations Unies pour le Développement. La France se réjouit également du lancement à venir du partenariat du PNUD avec le laboratoire sur les inégalités de l’économiste Thomas Piketty, dont vous avez parlé ce matin, et je saisis également l’occasion pour saluer toutes les équipes du PNUD pour leur engagement et leur contribution essentiels à la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

L’année 2018 marque un véritable tournant pour le PNUD qui entame la mise en œuvre d’un nouveau plan stratégique dans un contexte de transformation du paysage du développement. Ma délégation est pleinement consciente des défis qui se présentent pour le PNUD et a toute confiance en la capacité de l’organisation à se renouveler pour trouver sa place et donner sa pleine mesure dans un système de développement des Nations unies repensé.

La France salue les efforts déployés par le PNUD sur la période passée 2014-2017 pour atteindre les objectifs fixés par son plan stratégique, tout en s’adaptant aux besoins évolutifs des Etats membres. A cet égard, permettez-moi de souligner trois priorités particulièrement chères à mon pays.

1/ En premier lieu, la France se félicite des activités menées par le PNUD en matière de prévention des conflits et de gouvernance inclusive. Dans un monde marqué par la multiplication des crises multidimensionnelles, chroniques et prolongées, ce travail de renforcement des institutions et de promotion de l’Etat de droit est essentiel pour prévenir les conflits et pour éviter d’éventuelles résurgences de la violence dans les transitions après les sorties de crise. Ainsi, il faut féliciter le PNUD pour les résultats obtenus dans ce domaine et l’encourager à poursuivre ses efforts en adoptant une approche intégrée pour créer les conditions d’une paix durable.

Dans cette perspective, la France encourage le PNUD à poursuivre ses activités de prévention des extrémismes violents, et en particulier dans la région du Sahel. Vous le savez, le Sahel est une zone prioritaire pour la France et nous souhaitons poursuivre notre coopération avec le PNUD dans le cadre de l’Alliance pour le Sahel.

2/ Deuxième priorité, la France apprécie l’attention portée par le PNUD à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. Toutefois, nous notons avec préoccupation la relativement faible performance du PNUD dans ce domaine en 2017, la majeure partie des objectifs n’ayant pas été atteints.

Nous attendons donc du PNUD qu’il redouble d’efforts pour intégrer les thématiques de genre à l’ensemble de ses programmes et atteindre ainsi les objectifs fixés dans le nouveau plan stratégique. Nous invitons également le PNUD à intensifier ses efforts quant à la prévention de l’exploitation et des abus sexuels ainsi que du harcèlement sexuel.

3/ Enfin, troisième point, ma délégation salue l’engagement du PNUD pour la protection de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques, qui en fait la plus grande agence onusienne de mise en œuvre de projets liés aux enjeux climatiques. Le PNUD est un vecteur précieux de mise en œuvre de l’Accord de Paris et nous saluons notamment le soutien apporté par l’agence dans la préparation des contributions nationales déterminées (NDC). Nous encourageons le PNUD à poursuivre et à intensifier ses efforts pour intégrer de manière systématique les enjeux environnementaux et climatiques à l’ensemble de ses activités, et accompagner les Etats dans la mise en œuvre d’investissements et de politiques publiques compatibles avec l’Accord de Paris.

Monsieur le Président,

Pour assumer pleinement son rôle dans un système de développement des Nations unies repensé, le PNUD doit se renouveler dans des conditions optimales. Dans ce cadre, nous accueillons favorablement l’engagement du PNUD à adopter des mesures d’accompagnement du personnel pour que les changements s’opèrent de manière transparente et concertée.

La France accueille également favorablement la transformation du modèle économique du PNUD qui vise à renforcer sa coopération avec le secteur privé et à développer ses capacités d’innovation. Nous suivrons avec intérêt l’évolution du PNUD en la matière et encourageons l’organisation à travailler étroitement avec d’autres acteurs compétents dans le domaine de la finance innovante, en particulier le Fonds d’équipement des Nations unies.

Monsieur le Président,

A l’heure où nous discutons de la traduction opérationnelle de la réforme du système de développement, nous comptons sur le PNUD, comme sur toutes les agences du système, pour soutenir activement le Secrétaire général pendant la période de transition et faciliter la transformation du système de développement en un dispositif capable d’accompagner les Etats dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030, afin que les 17 objectifs de développement durable soient atteints dans les temps. Il nous reste 11 ans et demi ! En particulier, nous invitons le PNUD à garantir la bonne articulation et la complémentarité des plateformes pays prévues par son plan stratégique avec le nouveau système renforcé de coordonnateur résidents.

De par sa taille et de par son vaste champ d’action, le PNUD est un partenaire essentiel et central pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et je tiens à vous assurer, Monsieur le Président, et Monsieur l’Administrateur, du soutien de la France au mandat de l’organisation et aux orientations stratégiques que vous portez.

Je vous remercie.

Dernière modification : 07/06/2018

Haut de page