5 ans de l’Accord de Paris : 5 choses à savoir [en]

Il y a cinq déjà, le tout premier accord mondial juridiquement contraignant sur le changement climatique était adopté. À l’occasion des cinq ans de l’Accord de Paris, passons donc en revue cinq de ses caractéristiques clés.

5 points clés de l’Accord de Paris !

1. Le 12 décembre 2015, un texte historique pour notre planète est entériné : il est ensuite signé, à l’ONU, par 196 pays, dont 175 en une seule journée. Un record ! L’Accord entre officiellement en vigueur le 4 novembre 2016. Aujourd’hui, 188 états l’ont ratifié.

2. L’Accord de Paris est un accord qui engage concrètement les États signataires. Ensemble, ils doivent contenir la hausse des températures bien en-dessous de 2 degrés tout en poursuivant leurs efforts pour la maintenir à 1,5 degré Celsius.

Comme la France, qui lance son Plan Climat en 2017, les pays sont appelés à formuler des stratégies de développement à faible émission de gaz à effet de serre.

Un système permettant le suivi de ces engagements nationaux est d’ailleurs prévu dans l’Accord. Dès 2023, un Bilan Mondial permettra, tous les cinq ans, d’évaluer et de faire converger les stratégies nationales.

3. Pour réaliser les objectifs de l’accord, les États signataires sont appelés à atteindre la neutralité carbone le plus vite possible (article 4). Pour ce faire, un équilibre doit être trouvé entre les émissions de gaz à effet de serre et la compensation permise par les réservoirs ou les puits de carbone, à l’image des forêts.

En décembre, les dirigeants de l’Union européenne devraient s’accorder sur l’objectif d’une neutralité carbone d’ici à 2050. Et, aujourd’hui, de nombreux pays se lancent, à leur tour, dans l’élaboration de plans ambitieux.

4. L’Accord de Paris est aussi articulé autour d’un grand principe : l’engagement financier des pays développés. Dès 2020, les États développés devront verser chaque année 100 milliards de dollars en faveur des pays les plus vulnérables aux changements climatiques à travers le Fonds Vert pour le Climat, créé en 2009.

Ces cinq dernières années, des initiatives se sont multipliées afin de mobiliser une finance verte et durable pour les pays en développement. En 2017, avec la première édition du One Planet Summit, ou récemment, avec le premier Sommet International des banques publiques de développement organisé par l’Agence française de développement (pas moins de 450 banques se sont engagées à aligner leur puissance financière sur l’Accord de Paris.)

5. L’intégration de la société civile est une composante essentielle de l’Accord.

L’Agenda de l’Action, adopté en 2016, rassemble les initiatives de la société civile de 180 pays. Depuis 2015, des Champions de Haut Niveau sont aussi nommés, avec pour but de créer des ponts entre les gouvernements et les actions de la société civile.

Les cinq ans de l’Accord de Paris nous permettent donc à la fois de mesurer les progrès accomplis, et de mesurer le chemin qu’il nous reste à parcourir pour concrétiser les objectifs nés de la COP21. Au moment où une pandémie sans précédent vient démontrer, avec force, notre vulnérabilité aux bouleversements des écosystèmes, l’ambition de l’Accord de Paris doit être plus que jamais poursuivie et renforcée.

Pour retrouver l’Accord de Paris dans son intégralité, 👉 cliquez ici.

Dernière modification : 14/12/2020

Haut de page