7 juin : une économie bleue pour une planète bleue [en]

Transition vers une économie bleue - évènement parallèle de la Conférence sur les océans - Siège des Nations unies - 7 juin 2017, 11h00-12h30

PNG

La France, le programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et la République des Seychelles organisent un évènement parallèle dédié à la transition vers une économie bleue

Pour la première fois, les Nations unies organisent une conférence internationale sur les océans. Des représentants des États membres et des secteurs maritimes du monde entier se réuniront à New York avec un seul objectif : sauver nos océans.

Dans le cadre de cette conférence, la France, le PNUE et les Seychelles organisent un évènement parallèle dédié à la transition vers l’économie bleue.

Les zones marines et côtières sont essentielles au bien être et à la survie de l’humanité. Elles sont le siège d’une biodiversité riche, fragile et encore largement méconnue qui rend de nombreux services économiques et sociaux à la société.

Cependant ces écosystèmes subissent une pression croissante d’une part du fait de la croissance démographique et des activités humaines qui génèrent des impacts et des prélèvements en hausse sur les ressources et d’autre part du fait du changement climatique. Les activités maritimes contribuent pour environ 1500 milliards de dollars à l’économie globale, tandis que la pêche et l’aquaculture alimentent environ 12% de la population mondiale.

Les pratiques économiques et sociétales actuelles relèvent d’un modèle non vertueux en terme d’émissions de carbone et de préservation des ressources naturelles. Les pertes écologiques et les impacts environnementaux et sociaux, qui en résultent sont très importants. Il convient désormais de changer de stratégie à long terme pour renouer avec un modèle de développement soutenable, qui fasse le lien entre les différentes activités et secteurs économiques exercés sur les zones marines et côtières,et qui permette dans le même temps d’améliorer le bien-être et de restaurer l’équité sociale tout en préservant l’environnement. Le tourisme, les transports maritimes, la pêche et l’aquaculture, la production d’énergie doivent évoluer vers des modèles durables.

La transition vers l’économie bleue vise à promouvoir un autre modèle de développement intégrant les capacités de charge du milieu naturel , en limitant les prélèvements et les déchets, en réduisant l’empreinte carbone du secteur maritime et en proposant bien être et travail décent. Il faut désormais clairement identifier les voies et moyens du succès de l’économie bleue ainsi que les partenariats qui à tous les niveaux permettront d’y contribuer. La mobilisation de la recherche et de la science, des gouvernances réformées ainsi que l’innovation, y compris en terme de financement sont les clés de ce changement.

Dernière modification : 07/06/2017

Haut de page