Adoption à l’unanimité de l’assouplissement de l’embargo sur les armes en RCA [en]

RCA
Explication de vote de M. Nicolas de Rivière, représentant permanent de la France auprès des Nations unies
Conseil de sécurité - 12 septembre 2019

Merci Monsieur le Président,

Je souhaite tout d’abord souhaiter également la bienvenue à l’Ambassadrice des Etats-Unis, et l’assurer de notre plein soutien à sa mission.

La France salue l’adoption à l’unanimité de la résolution 2488 qui autorise un assouplissement de l’embargo sur les armes sur la République centrafricaine. Je souhaiterais remercier l’ensemble des membres du Conseil de sécurité pour leur engagement constructif dans ces négociations.

Monsieur le Président,

Je souhaiterais revenir sur deux points concernant cette résolution :

1/ Le Conseil de sécurité respecte les engagements qu’il avait pris avec la résolution 2454 adoptée au mois de janvier dernier et répond à l’appel exprimé par les autorités centrafricaines concernant l’embargo sur les armes.

C’est sur la base des progrès réalisés par les autorités centrafricaines que le Conseil de sécurité a décidé de s’engager sur la voie d’un assouplissement de l’embargo sur les armes. Cette décision est le reflet équilibré des positions des Etats membres de ce Conseil.

En allégeant de manière significative la procédure d’exemption pour les armes, le Conseil apporte donc une réponse forte à l’appel des autorités centrafricaines, réitéré il y a quelques jours encore. La résolution que nous venons d’adopter permettra en effet de faciliter le rééquipement des forces de défense et de sécurité afin que ces dernières puissent contribuer à la sécurité de leur pays et de l’ensemble des citoyens centrafricains.

Monsieur le Président,

2/ Je souhaiterais ensuite souligner – et ce sera là mon second point – que l’adoption de cette résolution est également un encouragement pour les autorités centrafricaines à poursuivre la dynamique engagée depuis plusieurs mois et à continuer de progresser sur la mise en œuvre des cinq « critères » définis par notre Conseil.

Cette résolution comporte un certain nombre d’éléments permettant au Conseil de sécurité de continuer à suivre la mise en œuvre de cet assouplissement de l’embargo sur les armes.

Avant de conclure, je souhaiterais souligner que le retour d’une paix durable en Centrafrique passe aussi par la lutte contre les trafics transfrontaliers d’armes et de munitions qui continuent d’alimenter les groupes armés. Dans ce contexte, nous appelons les pays de la région à s’engager avec la RCA pour lutter contre ces trafics.

Je souhaiterais enfin rappeler que, dans le cas de la Centrafrique, les sanctions n’ont jamais été conçues comme une fin en soi mais toujours comme un moyen pour contribuer à notre objectif commun : celui de la stabilisation et du retour d’une paix durable en Centrafrique.

Je vous remercie.

Dernière modification : 12/09/2019

Haut de page