Adoption à l’unanimité du renouvellement de la FINUL [en]

FINUL
Explication de vote de Mme Anne Gueguen, représentante permanente adjointe de la France auprès des Nations unies, Chargée d’Affaires a.i.
Conseil de sécurité - 29 août 2019

La France se félicite de l’adoption à l’unanimité de la résolution 2485 qui témoigne du soutien collectif de ce Conseil à la FINUL, dont le rôle est essentiel pour sauvegarder la paix dans un contexte régional volatil. En tant que plume, comme chaque année, la France a activement travaillé pour préserver cette unité du Conseil et tient à remercier tous ses membres pour leur engagement dans les négociations et pour leur esprit de compromis.

La FINUL est indispensable à la stabilité du Liban et de la région et doit rester le garant de la cessation des hostilités entre le Liban et Israël, conformément à la résolution 1701. Nous sommes tous, au sein de ce Conseil, garants de sa crédibilité. Il est important que la FINUL demeure une force d’interposition et de dissuasion perçue comme neutre par l’ensemble des parties. La FINUL doit en effet demeurer un outil de médiation au service de la résolution du conflit.

La FINUL, sous l’impulsion de ce Conseil, a déployé de nombreux efforts, au cours de ces deux dernières années, pour mettre en œuvre les résolutions 2373 et 2433 notamment en renforçant ses activités de patrouilles sur le terrain, en étroite coopération avec les Forces armées Libanaises.

Nous avons voulu que cette dynamique se poursuive cette année, à l’occasion du renouvellement du mandat. Nous avons également souhaité intégrer les préoccupations formulées par plusieurs délégations, tout en préservant le consensus au sein du Conseil.

Ce nouveau texte revient de façon claire sur la nécessité de garantir la liberté de mouvement de la FINUL, sa sécurité dans l’ensemble de sa zone d’opération, en lien avec les autorités libanaises.

Protéger l’intégrité du mandat de la FINUL, c’est contribuer à la stabilité politique et sécuritaire du Liban et de la région, à l’heure où les équilibres restent fragiles.

La France réitère son attachement à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Liban. Dans le contexte des récentes tensions, il est impératif que toutes les parties fassent preuve de la plus grande retenue et qu’elles se conforment aux résolutions du Conseil de sécurité en se gardant de toute violation de la ligne bleue.

A terme, seule la présence de l’Etat libanais et de ses forces armées et de sécurité créera les conditions d’une stabilité durable au sud du Liban et dans les eaux territoriales libanaises : c’est avec cet objectif final à l’esprit que nous avons, cette année encore, abordé le renouvellement du mandat.

Je vous remercie.

Dernière modification : 09/09/2019

Haut de page