Aujourd’hui plus que jamais le rôle des entreprises est crucial en faveur des ODD

Forum des entreprises pour les Objectifs de développement durable (ODD)

Intervention de M. Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du commerce extérieur et de l’attractivité

23 septembre 2020

Monsieur le Secrétaire général des Nations unies,
Madame la présidente et directrice du Global Compact,
Mesdames et Messieurs,

C’est avec un grand plaisir que je m’adresse à vous aujourd’hui et je salue particulièrement la nouvelle présidente et directrice exécutive du Global Compact, Mme Sanda Ojiambo, pour sa nomination cette année.

Je me félicite de la qualité des débats qui ont eu lieu aujourd’hui et ces deux derniers jours dans le cadre de cet événement organisé par le Pacte mondial des Nations unies. Et j’espère que les échanges de ce jour permettront de renforcer durablement l’engagement de tous les acteurs en faveur des objectifs de développement durable.

Mesdames et Messieurs,

2020 est une année particulièrement symbolique à plusieurs titres. Elle marque tout d’abord le vingtième anniversaire du Pacte mondial des Nations unies. Elle ouvre également la décennie d’action lancée par le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, afin de redoubler d’efforts pour atteindre les objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Cette année est également l’année de tous les défis, dans un contexte unique engendré par la pandémie de COVID-19 qui est venue freiner de manière brutale les progrès réalisés. Selon les estimations de la Banque mondiale, entre 70 et 100 millions de personnes pourraient sombrer dans l’extrême pauvreté et 265 millions de personnes supplémentaires pourraient faire face à de graves pénuries alimentaires d’ici à la fin de l’année. Cette crise aura également des impacts de long terme sur l’ensemble des secteurs économiques et sociaux.

Aujourd’hui, le constat est simple. Malgré les progrès accomplis, nous ne sommes pas sur la bonne voie pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) et réaliser l’agenda 2030. Avant le début de la crise, le déficit de financement pour atteindre les ODD étaient estimés entre 2 500 et 3 000 milliards d’Euros par an. Le financement de l’agenda 2030 exige une mobilisation de l’ensemble des acteurs de la sphère économique, publique comme privée. La crise de la COVID-19 rend cette exigence encore plus primordiale afin de répondre aux besoins de financement du développement qui se sont sensiblement accrus pour mettre en œuvre une relance durable, inclusive et résiliente des économies. La France a fait de l’implication du secteur privé dans le financement du développement une de ses priorités et elle soutient l’action du Pacte mondial des Nations unies qui joue un rôle essentiel dans l’appropriation des objectifs de développement durable par les acteurs économiques. De nombreuses initiatives ont également émergé sur le plan international afin de mobiliser la finance et l’épargne privée au service du développement durable.

En 2019, la France, avec les autres pays du G7, a confié à l’OCDE et au PNUD le mandat de proposer un cadre commun exigeant pour encourager les acteurs économiques et financiers d’aligner leurs investissements avec les objectifs de développement durable. Les montants en jeu sont considérables. Ce sont des milliards de dollars d’investissements privés et d’épargne qui sont concernés et peuvent être orientés favorablement vers les ODD pour contribuer ainsi concrètement à une relance durable, inclusive et résiliente des économies. L’OCDE et le PNUD présenteront en novembre prochain, à l’occasion de l’édition 2020 du Forum de Paris sur la Paix, les recommandations que les groupes d’experts auront identifiées. Je vous invite à participer activement à ce mouvement en faveur de l’alignement des flux sur les ODD afin de rendre encore plus concrets vos engagements.

Aujourd’hui plus que jamais votre rôle est crucial en faveur des objectifs de développement durable. Je vous remercie.

Dernière modification : 24/09/2020

Haut de page