Protection des droits de l’Homme [en]


Protection des droits de l'Homme - JPEG
Les droits de l’Homme sont au fondement de la République française et de sa politique étrangère.

Droits inaliénables de tous les êtres humains, quels que soient leur nationalité, sexe, origine ethnique ou nationale, couleur, religion, langue ou toute autre condition, la France promeut le caractère universel et indissociable des droits de l’Homme.

A l’ONU, la France est très active pour défendre la meilleure protection des droits de l’Homme : Conseil de sécurité, Assemblée générale, Conseil des droits de l’Homme (dont la France est membre élu pour le mandat 2014-2016), mais également au Conseil économique et social (Commission de la condition de la femme).

La France est notamment engagée dans la lutte contre l’enrôlement d’enfants-soldats, contre les disparitions forcées, le respect des droits des femmes, les libertés fondamentales et la protection des journalistes ainsi que la lutte contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

La France est également pleinement mobilisée dans le combat pour l’abolition de la peine de mort. A New York, elle promeut l’adoption d’une résolution de l’Assemblée générale appelant à l’instauration d’un moratoire universel sur la peine de mort.

Pour défendre ses priorités, la France s’engage à soutenir et participer activement à tous les mécanismes et organes de protection des droits de l’Homme et à poursuivre son action pour la lutte contre l’impunité afin que les responsables de violations répondent de leurs actes devant la justice.

Compléter cet article par notre fiche "Protection des civils".

Dernière modification : 26/07/2017

Haut de page