Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté 2019 [en]

PNG - 278.3 ko
Enfant et hirondelle
ATD Quart Monde

C’est le ralliement mondial pour rappeler notre détermination à ne laisser personne de côté. Chaque année, la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté commémore l’appel lancé le 17 octobre 1987 par le père Joseph Wresinski à agir avec les plus démunis.

Le 17 octobre marque ainsi le refus de la misère, qui touche près de 10 % de la population mondiale.

Ces efforts s’inscrivent dans l’Agenda 2030 des Nations unies qui fixe 17 Objectifs de développement durable ; et dont l’objectif 1 est l’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde.

La France est également mobilisée, tant au niveau national à travers une stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, qu’au niveau multilatéral à travers l’Agence française de développement (AFD) qui finance, accompagne et accélère des projets de transition dans 115 pays.

Evénement du 17 octobre 2019 à New York

Alors que nous célébrons le trentième anniversaire de Convention internationale des droits de l’enfant, le thème de cette Journée internationale sera consacré cette année à : « Agir ensemble pour donner aux enfants, à leurs familles et à la société les moyens de mettre fin à la pauvreté ». Cette thématique permettra de mettre en avant le rôle que les enfants peuvent jouer au sein de leur communauté dans la lutte contre la pauvreté.

C’est dans cet esprit que la France, le Burkina Faso, UNICEF, ATD Quart Monde et d’autres acteurs de solidarité internationale se réuniront le 17 octobre prochain au siège des Nations unies à New York.

Autour du Secrétaire général des Nations unies et des représentants d’Etats membres et d’ONGs internationales, cette commémoration permettra de faire entendre à travers leurs témoignages la voix de personnes vivant dans la pauvreté, d’apprendre de leurs parcours et expériences et de s’en inspirer dans les actions mises en place.

Une centaine d’enfants seront également attendus pour l’événement, dont un groupe de la Brownsville school de Brooklyn et un groupe d’enfants du réseau « Tapori », promouvant l’amitié entre enfants de tous milieux, venus de Madrid, dont les performances musicales rythmeront cette journée commémorative.

La cérémonie se clôturera autour de la lecture de l’inscription qui se trouve sur la dalle commémorative offerte par la France, reproduisant l’original inauguré en 1987 à Paris sur le Parvis des droits de l’Homme.

Gardons ainsi en mémoire le message porté par le père Joseph Wresinski, qui y est inscrit :

« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

Dernière modification : 16/10/2019

Haut de page