Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté [en]

Plus d’un milliard d’êtres humains vivent avec moins d’un dollar par jour et près de la moitié de la population de la planète vit avec moins de 2 dollars par jour. Il est urgent d’agir pour leur porter secours.

JPEG

Le 17 octobre se tient chaque année la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté - journée internationale officielle de l’ONU instituée en 1992 par l’Assemblée générale. La date du 17 octobre a été choisie en mémoire de l’appel d’un prêtre français, Joseph Wresinski, qui le 17 octobre 1987 lançait le premier hommage mondial aux victimes de la pauvreté et appelait à agir pour les plus démunis. En 2017, nous fêtons les 30 ans de cet appel fondateur.

Célébrée pour la première fois en 1993 à l’ONU, la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté a pour objectif de faire entendre les voix des plus pauvres et de donner la parole aux populations qui vivent dans l’isolement.
Le 17 octobre, au siège des Nations unies à New York, des personnes vivant dans la pauvreté, et les associations les soutenant, sont invitées à venir partager leur expérience lors d’un événement exceptionnel.

La France, très engagée dans le combat pour l’élimination de la pauvreté, parraine les événements du 17 octobre à l’ONU, en partenariat avec l’association ATD Quart Monde, l’Agence française de Développement, le Comité des ONG sur le développement social et le Programme des Nations unies pour le développement. La France soutient aussi des actions concrètes à travers le monde pour venir en aide aux plus démunis et s’assurer du respect de leurs droits.

La pauvreté : un enjeu global

La Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté a cette année pour thème : « Répondre à l’appel du 17 octobre pour éliminer la pauvreté : une voie vers des sociétés pacifiques et inclusives ». Cette thématique met en avant la nécessité de préserver la dignité des personnes démunies et de favoriser leur intégration sociale. L’objectif est également de sensibiliser à l’écoute et à la solidarité envers les personnes affectées par la pauvreté et la misère.
Il y a urgence à agir : plus d’un milliard d’êtres humains vivent avec moins d’un dollar par jour et près de la moitié de la population de la planète vit avec moins de deux dollars par jour. Ces personnes en détresse sont généralement en manque de nourriture et d’eau potable - plus d’un milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à de l’eau salubre.

La lutte contre la pauvreté fait partie de l’Agenda 2030 des Nations unies, adopté il y a deux ans. Cet agenda souligne que la pauvreté doit être éradiquée sous toutes ses formes et partout dans le monde, afin de ne laisser personne de côté. La lutte contre l’extrême pauvreté et la faim est le premier des 17 Objectifs de développement durable de l’ONU.

Le 17 octobre : des célébrations partout dans le monde

La journée du 17 octobre marque le refus de la misère et entend mobiliser le grand public et la communauté internationale en faveur des personnes démunies.
Cette année encore, la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté sera célébrée à travers le monde avec de multiples événements dans différents pays : à Manille, au Guatemala, à Paris, à Berlin, à Dakar... qui seront retransmis en direct sur stoppauvreté.org.

A New York, la France et le Burkina Faso organisent une grande conférence à l’ONU, au cours de laquelle le Secrétaire général Antonio Guterres délivrera un message de soutien, suivi de témoignages de victimes de la pauvreté ainsi que de bénévoles qui luttent contre les injustices qui affectent les plus pauvres.

Une dalle au siège des Nations unies à New York pour ne pas oublier

Au siège des Nations unies à New York, dans le jardin attenant à la salle de l’Assemblée générale, une dalle offerte par la France a été posée pour commémorer cette journée et rappeler l’importance de la lutte pour éliminer la pauvreté et la détresse humaine, partout dans le monde. Cette dalle est l’une des répliques d’un modèle inauguré en 1987 à Paris sur le Parvis des droits de l’Homme. Elle porte la même inscription fondatrice :

« Le 17 octobre 1987, des défenseurs des droits de l’Homme et du citoyen de tous pays se sont rassemblés sur ce parvis. Ils ont rendu hommage aux victimes de la faim, de l’ignorance et de la violence. Ils ont affirmé leur conviction que la misère n’est pas fatale. Ils ont proclamé leur solidarité avec ceux qui luttent à travers le monde pour la détruire. ‘Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.’ Père Joseph Wresinski. »

Dernière modification : 19/10/2017

Haut de page