L’adoption d’une résolution sur la pandémie de COVID-19 marque une étape importante [en]

COVID-19
Déclaration conjointe de M. Nicolas de Rivière, représentant permanent de la France auprès des Nations unies
et de M. Kaïs Kabtani, représentant permanent de la Tunisie auprès des Nations unies
1 juillet 2020

L’adoption à l’unanimité aujourd’hui par le Conseil de sécurité d’une résolution sur la pandémie de COVID-19, qui fait écho à l’appel du Secrétaire général en faveur d’un cessez-le-feu mondial, marque une étape importante.

La Tunisie et la France tiennent à remercier l’ensemble des membres du Conseil de sécurité pour leur soutien et leur esprit de compromis, qui permettent au Conseil de jouer pleinement son rôle dans cette période sans précédent.

En effet, l’engagement du Conseil de sécurité sera essentiel pour atténuer les conséquences de la pandémie de COVID-19 sur la paix et la sécurité. Cette résolution fixe des priorités claires : une cessation des hostilités, une pause humanitaire et la solidarité pour faire face à la pandémie de COVID-19. Il n’y a pas d’alternative pour lutter efficacement contre cette pandémie.

A cet égard, la France et la Tunisie tiennent à rendre hommage aux différentes entités des Nations unies, dont l’Organisation mondiale de la santé, qui jouent un rôle clé dans la réponse à la pandémie. Nous tenons également à saluer le travail remarquable des forces de maintien de la paix dans des conditions difficiles.

L’adoption d’une résolution n’est jamais une fin en soi. Cette résolution doit maintenant être mise en œuvre. La France et la Tunisie resteront pleinement mobilisées pour l’assurer, comme nos ministres le réaffirmeront demain lors de la réunion publique du Conseil de sécurité sur les pandémies et la sécurité qu’organise la présidence allemande. Les mises à jour du Secrétaire général au Conseil de sécurité sur les efforts des Nations unies pour faire face à la pandémie dans les pays en situation de conflit armé ou affectés par des crises humanitaires seront à cet égard essentielles.

L’adoption de cette résolution revêt également une grande importance symbolique en ce sens qu’elle prouve que, s’il existe une volonté politique, les membres du Conseil sont en mesure de dépasser leurs divergences de vues, de donner la priorité à l’intérêt de la communauté internationale et de délivrer un message d’unité.

À cet égard, elle doit être considérée comme une foi renouvelée dans la diplomatie et le multilatéralisme.

Dernière modification : 01/07/2020

Haut de page