La France reste engagée pour soutenir le Bureau intégré des Nations unies en Haïti [en]

Haïti
Explication de vote de Mme. Anne Gueguen, représentante permanente adjointe à la mission permanente de la France auprès des Nations unies
Conseil de sécurité - 25 juin 2019

Merci Monsieur le Président,

Nous saluons l’adoption de la résolution 2476, qui acte le lancement du Bureau intégré des Nations unies en Haïti (BINUH) à compter du 16 octobre prochain et délimite son mandat pour les 12 mois suivants. Centré sur le conseil stratégique aux autorités haïtiennes, en particulier au profit de la police nationale, ce Bureau doit accompagner les priorités du pays en matière de sécurité, de développement, de respect des droits de l’Homme et d’enracinement de l’Etat de droit.

Alors que le pays reste confronté à de nombreux défis, la situation requiert non seulement un engagement de chaque instant des autorités haïtiennes mais aussi un soutien robuste des partenaires internationaux d’Haïti, à commencer par celui des Nations unies.

Monsieur le Président,

L’instabilité politique, la détérioration de la situation économique et l’état très préoccupant des finances publiques du pays, l’insécurité alimentaire, les difficultés d’accès aux services de base ainsi que les niveaux élevés de violence demeurent, en effet, sources de préoccupation. Beaucoup reste à faire pour construire des institutions solides et un cadre législatif indispensable à l’enracinement de l’état de droit comme pour lutter contre la corruption et l’impunité. Le Bureau intégré des Nations unies en Haïti va donc entamer sa mission dans un contexte difficile et il est, hélas, à craindre que la situation extrêmement volatile ne se détériore dans les semaines et mois à venir. Il faudra en tenir pleinement compte dans l’action du nouveau bureau. Il est dommage que le texte adopté aujourd’hui ne tienne pas compte de l’impact du changement climatique sur la situation et la sécurité de Haïti.

Dans ce contexte délicat, la France encourage les responsables politiques de Haïti à tout mettre en œuvre pour créer les conditions d’un développement durable dans la stabilité, et pour favoriser le dialogue national auquel aspire la grande majorité des Haïtiens. La France reste plus que jamais engagée pour soutenir le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti dans sa mission.

Je vous remercie.

Dernière modification : 25/06/2019

Haut de page