La France salue le renouvellement du mandat de la MINUAD [en]

Soudan/MINUAD
Intervention de M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies
Conseil de sécurité - 27 juin 2019

Monsieur le Président,

La France salue l’adoption à l’unanimité du renouvellement technique, pour quatre mois, du mandat de la MINUAD. Je voudrais remercier chaleureusement le Royaume-Uni et l’Allemagne pour avoir porté cette résolution.

La France a toujours été favorable à un retrait responsable et prudent de la MINUAD, en fonction de la situation sur le terrain. Pour décider de la fermeture de la mission, nous avons besoin d’avoir un gouvernement légitime et pleinement reconnu par la communauté internationale. L’incertitude politique actuelle au Soudan justifie entièrement que le retrait de la mission soit momentanément interrompu.

Je voudrais rappeler que nous condamnons avec fermeté les violences survenues ces dernières semaines à Khartoum et dans d’autres villes, et demandons que leurs auteurs en répondent devant la justice. Nous appelons l’ensemble des acteurs à la retenue. L’enjeu est aujourd’hui de reprendre le dialogue politique pour parvenir à une transition négociée et consensuelle, portée par un pouvoir dirigé par des civils.

La France salue à cet égard les efforts entrepris par l’Union africaine, appuyés notamment par la médiation éthiopienne, et appelle les Nations unies à soutenir pleinement ces initiatives.

Enfin, nous sommes très préoccupés par l’augmentation des tensions et des actes de violence au Darfour, et appelons la communauté internationale à tout mettre en œuvre pour éviter que cette région, qui reste très fragile, ne s’embrase à nouveau. La MINUAD conserve donc un rôle important. Il est indispensable que les moyens de la mission puissent être temporairement préservés pour assurer la protection des civils et le signalement des atteintes aux droits de l’Homme, pour favoriser le règlement des conflits intercommunautaires, ainsi que pour faciliter l’accès humanitaire et permettre la protection du personnel humanitaire.

Je vous remercie.

Dernière modification : 27/06/2019

Haut de page