La France salue le renouvellement du régime de sanctions sur la RCA [en]

RENOUVELLEMENT DU RÉGIME DE SANCTIONS SUR LA RCA

EXPLICATION DE VOTE DE M. NICOLAS DE RIVIÈRE, REPRESENTANT PERMANENT DE LA FRANCE AUPRES DES NATIONS UNIES

CONSEIL DE SÉCURITÉ

New York, le 28 Juillet 2020

Merci Monsieur le Président.

La France salue l’adoption à l’unanimité de la résolution qui renouvelle le régime de sanctions sur la RCA pour un an.

Je souhaiterais à ce titre souligner deux points.

Tout d’abord exprimer notre satisfaction, que le Conseil de sécurité démontre son unité sur le dossier centrafricain. Cette unité est déterminante pour le soutien que nous apportons à la RCA, dans une période marquée par la mise en œuvre de l’accord de paix, la préparation des élections présidentielles et législatives de 2020/2021, et la lutte contre la pandémie de la COVID-19.

Pour cette raison, dès le début des négociations, nous avons fait le choix d’adopter une approche pragmatique et nous avons veillé à jouer, de bout en bout, un rôle d’intermédiaire constructif. Je tiens donc à remercier tous les membres du Conseil de sécurité pour leur flexibilité.

Monsieur le Président,

Je souhaiterais ensuite réaffirmer le fait que le Conseil de sécurité reste pleinement à l’écoute des autorités centrafricaines en ce qui concerne leurs préoccupations légitimes quant à la sécurité de leur pays.

C’est pour cette raison que, dès le début des négociations, nous avons pris les devants pour proposer aux membres du Conseil de sécurité de travailler à un nouvel assouplissement limité de l’embargo sur les armes. Notre objectif était ainsi de répondre à un besoin spécifique des forces de sécurité centrafricaines tout en nous fondant sur une analyse réaliste de la situation sécuritaire dans ce pays.

Pour faciliter l’équipement de ces forces, le Conseil de sécurité aura donc autorisé trois assouplissements de l’embargo sur les armes en quasiment un an. Les autorités centrafricaines continuent par ailleurs de bénéficier des procédures d’exemption prévues et régulièrement accordées par le Comité de sanctions des Nations Unies

Je vous remercie Monsieur le Président.

Dernière modification : 28/07/2020

Haut de page