La France se félicite du renouvellement du mandat de la MINURSO

MINURSO

EXPLICATION DE VOTE DE M. NICOLAS DE RIVIERE,
REPRESENTANT PERMANENT DE LA FRANCE AUPRES DES NATIONS UNIES

AU CONSEIL DE SECURITE

New York, le 30 octobre 2020

La France se félicite de l’adoption de la résolution 2548 renouvelant pour un an le mandat de la MINURSO.

La France salue les efforts déployés par les États-Unis pour prendre en compte les demandes formulées unanimement par les membres du Conseil de sécurité s’agissant de la nomination rapide d’un nouvel envoyé personnel du SGNU et de la nécessité pour les parties de coopérer pleinement avec la MINURSO, notamment avec son Représentant spécial.

La nomination rapide d’un nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental est en effet nécessaire pour relancer la dynamique engagée par le Président Köhler avec les tables rondes de Genève. Nous avons pleinement confiance dans les efforts du Secrétaire général en ce sens.

Nous réitérons, parallèlement, notre plein appui à la MINURSO, qui joue un rôle essentiel pour assurer le respect du cessez-le-feu et constitue un facteur clé pour assurer la stabilité de la zone. Elle contribue également à créer les conditions favorables à la reprise du processus politique.

La France rappelle sa préoccupation à l’égard de la hausse des violations attestée dans le dernier rapport du Secrétaire général des Nations Unies. Elle appelle les parties à pleinement mettre en oeuvre l’accord de cessez-le-feu.

La France s’inquiète par ailleurs de la situation de blocage en cours dans la zone tampon de Guerguerate, qui est susceptible de créer des tensions de nature à porter atteinte au processus politique. Nous apportons notre plein soutien à la déclaration du porte-parole du Secrétaire général appelant les parties à la retenue, afin d’éviter toute escalade, notamment à Guerguerate. Nous appuyons également son appel à ne pas entraver le trafic commercial et civil et à ne pas changer le statu quo de la zone tampon. La France apporte son appui aux efforts de de la MINURSO à cet égard.

Nous rappelons enfin, plus largement, le plein soutien de la France aux efforts du Secrétaire général en faveur d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable au Sahara occidental, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité. Dans ce cadre, la France considère que le plan d’autonomie marocain de 2007 constitue une base sérieuse et crédible de discussions en vue de la reprise du dialogue.

Dernière modification : 30/10/2020

Haut de page