La biodiversité [en]

Sans la biodiversité, il n’y a pas d’avenir pour l’être humain : nous avons le pouvoir d’agir pour endiguer l’érosion de la biodiversité.

La biodiversité est le terme qui désigne toutes les formes de la vie sur terre et les caractéristiques naturelles qu’elle présente. Elle joue un rôle vital, car de son maintien dépend l’équilibre fragile des écosystèmes qui fournissent les services de base indispensables à notre vie sur terre (production de l’oxygène de l’air, recyclage des nutriments, production primaire), mais aussi les services d’approvisionnement (aliments, matériaux naturels et fibres, eau douce, bioénergie, etc.) essentiels au bien être humain. Les écosystèmes jouent également un rôle régulateur face aux catastrophes naturelles, aux épidémies ainsi qu’au dérèglement climatique.

La France possède un patrimoine naturel d’une grande richesse avec plus de 180 000 espèces recensées en métropole et outre-mer, soit 10% des espèces connues sur la planète. Environ 600 nouvelles espèces sont découvertes en France chaque année.

Mais l’érosion et la destruction de la biodiversité mondiale atteignent aujourd’hui un rythme alarmant. 60% des animaux sauvages ont disparus au cours des 50 dernières années et 1 million d’espèces sont menacées d’extinction.

Pour faire face aux diverses menaces qui pèsent sur la biodiversité, la France a fait de la protection de la biodiversité et de sa restauration l’une de ses principales priorités environnementales.

1. Les instruments onusiens

L’ONU joue un rôle majeur dans la protection de la biodiversité.

- La Convention sur la diversité biologique (CDB) : adoptée en 1992 lors du Sommet de la Terre à Rio et rassemblant 193 États, elle constitue la convention internationale de référence en matière de diversité biologique. La Convention est complétée par deux protocoles :
• le Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques
• le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA).

- La Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) : créé par une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies du 20 décembre 2010, ce groupement d’experts internationaux a pour mandat d’évaluer l’état mondial de la biodiversité et des services rendus par les écosystèmes aux sociétés humaines. La France a accueilli à Paris la dernière session plénière de l’IPBES (IPBES-7) du 29 avril au 4 mai 2019. Cette session a notamment été marquée par l’adoption du premier rapport d’Evaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques.

Préoccupée par l’appauvrissement continu de la diversité biologique dans le monde, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé dans résolution adoptée en 2001 (A/RES/55/201) le 22 mai Journée internationale de la diversité biologique.

Source de solutions, la biodiversité constitue également l’un des « fils rouges » de l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable. Les ODD 15 et 14 (préservation des écosystèmes terrestres et marins) ciblent directement la biodiversité, mais la préservation et la restauration de la biodiversité sont en réalité présentes en filigrane dans tous les autres objectifs.

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, avait qualifié 2020 de « super année » pour la nature et la biodiversité. Si la pandémie de COVID-19 a entrainé le report des grandes réunions sur ces sujets, 2020 peut demeurer une année cruciale pour progresser sur l’urgence climatique et enrayer la perte de biodiversité. Un Sommet spécifiquement dédié à la biodiversité est d’ailleurs prévu lors de la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies, les 22 et 23 septembre 2020.

2. La France agit au niveau national

Depuis 2018, la France mène un Plan biodiversité, qui comprend 90 actions et qui est articulé autour de 6 axes thématiques :

1. reconquérir la biodiversité dans les territoires ;
2. construire une économie sans pollution et à faible impact pour la biodiversité ;
3. protéger et restaurer la nature dans toutes ses composantes ;
4. développer une feuille de route européenne et internationale ambitieuse pour la biodiversité ;
5. connaître, éduquer, former ;
6. améliorer l’efficacité des politiques de biodiversité.

Lors du 4ème Conseil de défense écologique en février 2020, Mme Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire, a également rappelé l’ambition de la France en matière de biodiversité. Parmi les annonces concrètes les plus significatives faites par le Président Emmanuel Macron en matière de biodiversité, on peut citer :

- Passer à 30% du territoire français en aires protégées d’ici à 2022, dont 10% sous protection forte ;
- Faire de l’Office français de la biodiversité, la police de l’environnement grâce à ses 2800 agents, dont plus de 1500 sur le terrain pour protéger la nature
- Mettre fin au règne du plastique, objectif à horizon 2040 rendu possible grâce à l’adoption de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire portée par Mme Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire.

3. La France mobilise la communauté internationale

La France est également pleinement mobilisée au niveau international pour lutter contre l’érosion de la biodiversité. Elle co-pilote, avec le Costa Rica, la Coalition de la Haute Ambition pour la Nature et les Peuples, dont le but est de défendre l’objectif de protection d’au moins 30% des espaces naturels d’ici 2030.

Le 6 novembre 2019, le Président français Emmanuel Macron et le Président chinois Xi Jinping ont lancé, à Pékin, un appel commun sur la conservation de la biodiversité et le changement climatique, qui révèle l’affirmation d’un leadership politique fort pour la biodiversité.

2020 est également une année essentielle pour mieux préparer les prochains rendez-vous à venir, tels que le congrès mondial de la nature de l’UICN que la France accueillera à Marseille du 7 au 15 janvier 2021 mais aussi la COP15 sur la diversité biologique à Kunming (Chine) et la COP 26 sur les changements climatiques à Glasgow (Ecosse).

La Représentation Permanente de la France auprès des Nations unies à New York participe régulièrement à des évènements en lien avec la biodiversité. Elle a d’ailleurs organisé un webinaire sur ce thème à l’occasion de la Journée de la Terre, le 22 avril 2020, en partenariat avec la ville de New York.

Dernière modification : 21/05/2020

Haut de page