Le rôle des opérations de maintien de la paix reste essentiel [en]

VTC OUVERTE SUR LES OPERATIONS DE MAINTIEN DE LA PAIX

INTERVENTION A TITRE NATIONAL
DE M. NICOLAS DE RIVIERE
REPRESENTANT PERMANENT DE LA FRANCE AUPRES DES NATIONS UNIES
AU CONSEIL DE SECURITE

New York, le 04 juin 2020

Je voudrais d’abord remercier M. Lacroix et à mon tour saluer, à travers les généraux Gyllensporre, Tinaikar et O’brien, l’ensemble des commandants de composante militaire qui accomplissent leurs missions dans des conditions particulièrement exigeantes et souvent dégradées.

Malgré l’épidémie de COVID-19, certains acteurs poursuivent leurs actions de déstabilisation. Je salue la réactivité du Secrétariat et de chaque opération de maintien de la paix pour avoir su s’adapter aussi rapidement et efficacement à cette situation et poursuivre au maximum de leurs moyens la mise en œuvre de leurs mandats. Le rôle des OMP reste essentiel dans un tel contexte.

On le voit sur la protection des civils. La MINUSMA comme la MINUSS jouent un rôle clé dans ce domaine. Toutes deux ont maintenu leur activité, malgré de nombreux cas de COVID-19 en son sein pour la première et d’importantes restrictions de mouvement pour la seconde. La France condamne d’ailleurs ces violations du SOFA et se félicite que les choses s’améliorent désormais.

Général Gyllenspore, suite à la conférence de génération de force, quelles sont les nouvelles capacités annoncées qui feront, selon vous, une différence sur le terrain ? De quoi avez-vous encore besoin ?

Général Tinaikar, comment la Force s’adapte-t-elle à la flambée des violences intercommunautaires ? La MINUSS joue aussi un rôle clé dans la lutte contre les violences sexuelles, qui peut servir d’exemple pour les autres OMP. Quels enseignements et bonnes pratiques retenez-vous de l’action de la MINUSS à ce sujet ?

On voit aussi l’importance des OMP dans leur mandat politique. Au Mali, la Force joue un rôle de premier plan pour accompagner le redéploiement de l’armée malienne reconstituée. Ce processus n’aurait pas lieu sans la MINUSMA. Général Gyllenspore, comment envisagez-vous la poursuite du processus de DDR et de redéploiement de l’armée malienne reconstituée ?

La FNUOD joue de son côté un rôle essentiel de liaison entre les parties, de part et d’autre de la ligne de cessez-le-feu. Malgré les contraintes imposée par le COVID-19, il est important qu’elle puisse reprendre et intensifier ses activités d’inspections en zone Bravo, et que les différentes restrictions qu’elle subit soient levées.

En conclusion, je salue le courage des casques bleus qui sont parvenus à poursuivre leurs missions en agissant souvent, au sein de ces trois missions, dans un environnement très tendu.

Je vous remercie.

Dernière modification : 09/06/2020

Haut de page