Liban/FINUL : Il était nécessaire de préserver son mandat [en]

Liban /Renouvellement du mandat de la FINUL - Explication de vote de Mme Anne Gueguen, représentante permanente adjointe de la France auprès des Nations unies, Chargée d’Affaires, a.i. Conseil de sécurité - 30 août 2017

PNG "Dans un contexte régional troublé, la FINUL a une fonction stabilisatrice stratégique qui est dans l’intérêt de tous." Anne Gueguen, le 30 août 2017

Merci Monsieur le Président.

Nous nous félicitons du renouvellement du mandat de la FINUL, pour un an, à l’unanimité. En tant que plume, comme chaque année, la France a pris ses responsabilités en cherchant à maintenir l’unité du Conseil sur le renouvellement du mandat de la FINUL. Il était nécessaire de préserver son mandat, nous en étions tous convenus au sein de ce même Conseil, et de préserver ses capacités, afin qu’elle puisse le remplir au mieux. Je remercie l’ensemble des membres du Conseil et les parties pour leur coopération et leur attitude constructive pendant cette négociation qui fut difficile.

La FINUL est un bien public régional. Elle remplit son mandat en surveillant la cessation des hostilités autour de la Ligne Bleue, où la situation est certes toujours volatile, mais globalement calme et stable, depuis plus de dix ans. C’est en soi un acquis majeur, alors qu’ailleurs dans la région la situation sécuritaire est dégradée. Opérant dans une zone d’opération difficile, la FINUL exerce un rôle d’interposition indispensable alors même que les forces en présence disposent de capacités bien supérieures. Comme toute opération, comme toute structure, la FINUL peut sans doute faire plus et mieux. Mais personne au sein de ce Conseil ne peut imaginer une seule seconde cet environnement sans la FINUL.

Nous sommes allés aussi loin que possible dans la prise en compte des préoccupations de certains Etats membres, alors que la préférence de la quasi-totalité du Conseil allait au départ à un renouvellement strictement technique. En tant que contributeur de troupes, nous connaissons bien la situation du Liban, en particulier au Sud, et ne souhaitons pas remettre en cause de délicats équilibres. Ceci n’exclut en rien la possibilité de travailler dans d’autres cadres sur les graves préoccupations exprimées par certains de nos partenaires. Dans un contexte régional troublé, la FINUL a une fonction stabilisatrice stratégique qui est dans l’intérêt de tous. Je tiens à saluer, à cet égard, les contributeurs de troupes et tout particulièrement l’Italie, qui lui permettent de remplir son mandat. Il est également essentiel que les parties respectent l’ensemble de leurs obligations.

Je conclurai en saluant la présidence Egyptienne du Conseil pendant ce mois d’août. Vous avez conduit nos travaux avec efficacité et sagesse. Je vous souhaite également une joyeuse fête de l’Aïd. Merci.

Dernière modification : 30/08/2017

Haut de page