Lutte contre la pauvreté : mère de toutes les batailles. [en]

(en français puis en anglais)

Mesdames et Messieurs, chers amis, quelques mots d’abord pour vous dire combien je suis honoré d’être avec vous aujourd’hui pour célébrer ce que nous avons d’essentiel en commun, à commencer par le combat contre la pauvreté, qui est la mère de toutes les batailles.

Je suis très heureux de saluer chacune et chacun d’entre vous, avec un mot particulier pour les éléves du Lycée français de New York qui sont avec nous aujourd’hui.

JPEG

A commemorative stone, just like this one, was inaugurated 30 years ago in Paris, at the the Human Rights Plaza, at the very same place the Universal Declaration was signed in 1948.

This stone and the replica that France presented to the UN in 1996, on a different 17 October, bears the following quote from Joseph Wresinski :

« Le 17 octobre 1987, des défenseurs des droits de l’homme et du citoyen de tous pays se sont rassemblés sur ce parvis. Ils ont rendu hommage aux victimes de la faim, de l’ignorance et de la violence, ils ont affirmé leur conviction que la misère n’est pas fatale. Ils ont proclamé leur solidarité avec ceux qui luttent à travers le monde pour la détruire. Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

[“On October 17, 1987, defenders of human rights and civil rights from every continent gathered here. They paid homage to the victims of hunger, ignorance and violence. They affirmed their conviction that human misery is not inevitable. They pledged their solidarity with all people who, throughout the world, strive to eradicate extreme poverty. Wherever men and women are condemned to live in extreme poverty, human rights are violated. To come together to ensure that these rights are respected is our solemn duty.” ]

Ce devoir sacré, mes chers amis d’ADT Quart Monde, vous le portez avec une force qui est pour nous une source d’admiration et d’inspiration, qui est à vous redonner foi à la vie.
These words from Father Wresinski still resonate today. They force us to think of extreme poverty as a human rights violation. They challenge us to uphold a moral imperative : to unite, we, citizens of all walks of life, to come together and commit ourselves individually and collectively to transforming our institutions and our societies, by supporting the efforts of those linving in extreme poverty.

By presenting this stone to the UN, and I know that there are 50 of them all around the world, France aims to share this message with all nations gathered here in support of peace.

The strength of this stone, of this symbol and the words of Joseph Wresinski reflect the strength, the courage and the hopes for peace of the victims of poverty. My heartfelt thanks to each and everyone of you

Dernière modification : 17/10/2017

Haut de page