Lutte contre le financement du terrorisme : renforcer la mobilisation

Lutte contre le financement du terrorisme
Intervention de M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies
Réunion du Conseil de sécurité en format Arria présidée par la France - 31 janvier 2019

Introduction :

Chers Collègues,

Mesdames et Messieurs,

C’est un plaisir pour mes collègues et pour moi de vous accueillir aujourd’hui afin d’échanger sur la lutte contre le financement du terrorisme - un sujet qui constitue, vous le savez, une priorité de premier plan pour la France.

Il y a un peu moins d’un an, le Président Macron a pris l’initiative de réunir à Paris près de 70 Etats et 15 organisations régionales ou internationales afin de donner un nouvel élan à la mobilisation internationale dans la lutte contre le financement du terrorisme, et plus précisément de Daech et Al-Qaïda. En signant « l’Agenda de Paris », les participants se sont engagés à mener des actions concrètes pour répondre aux défis qui se posent en matière de lutte contre le financement du terrorisme. Le partage de renseignements, la lutte contre l’anonymat des transactions, l’identification des sources de financement, l’anticipation du détournement des nouveaux instruments financiers, l’engagement collectif vis-à-vis des pays vulnérables mais aussi des pays défaillants, envers lesquels il convient d’exercer une pression croissante, les sanctions internationales : autant de priorités sur lesquelles nous devons progresser et sur lesquelles nous nous sommes fixés un agenda commun.

A partir de là, l’objectif de notre réunion aujourd’hui est bien de renforcer encore cette mobilisation et de réfléchir ensemble, dans ce cadre unique qu’offrent les Nations unies, aux moyens de renforcer notre action contre le financement du terrorisme.

La note de concept que vous avez reçue liste une série de questions sur lesquelles nous avons pensé qu’il serait utile de se pencher : quelles sont les récentes tendances observées en matière de financement du terrorisme, et comment pouvons-nous mieux évaluer ensemble les risques ? Quels sont les principaux défis dans la mise en œuvre des obligations relatives à la lutte contre le financement du terrorisme ? Comment adapter et renforcer nos dispositifs nationaux, afin en particulier de faire bon usage du renseignement financier et d’améliorer le partage d’information ? Comment établir des partenariats solides entre les autorités compétentes et le secteur privé ? Comment renforcer la coopération internationale et quel rôle les Nations Unies peuvent-elles jouer, en complément du Groupe d’Action Financière (GAFI) ? Nous avons la chance, pour répondre à ces questions, nous aider à le faire en tout cas, d’avoir un panel d’une très grande qualité avec nous ce matin.

Avant de venir à nos panelistes je voudrais passer brièvement la parole aux co-organisateurs de cette réunion puisque j’ai l’honneur d’être entouré ce matin de mes collègues et amis du Pérou, de l’Indonésie, de la Tunisie et de l’Australie. Leur présence et leur soutien actif témoignent à la fois de l’ampleur de la menace mais aussi de l’importance d’y apporter une réponse globale (…).

Conclusion :

Un grand merci cher Tom pour cet appel à l’action qui conclut heureusement notre réunion importante et ces échanges particulièrement riches.

Au-delà de l’intérêt manifeste que suscite la question de la lutte contre le financement du terrorisme, les débats d’aujourd’hui, d’une qualité à bien des égards exceptionnelle, ont démontré qu’il demeurait encore de nombreux défis à relever et que la réponse de la communauté internationale devait continuer à évoluer sans cesse pour s’adapter et mieux répondre ainsi aux menaces posées.

Dans ce contexte, la France poursuivra, avec les membres du Conseil de sécurité mais également tous nos partenaires ici présents, ce travail de mobilisation. Parce que nous souhaitons également que cette mobilisation se traduise par des résultats concrets, la France présentera, dans les prochaines semaines, un projet de résolution au Conseil de sécurité dédié à la lutte contre le financement du terrorisme. Nous travaillerons étroitement avec chacune et chacun d’entre vous à cet effet et nous espérons pouvoir compter sur votre engagement et sur votre soutien.

Un grand merci à chacune et chacun d’entre vous.

Dernière modification : 31/01/2019

Haut de page