MINURSO : l’unité retrouvée du Conseil de sécurité [en]

MINURSO - Explication de vote de M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies - Conseil de sécurité - 28 avril 2017

Madame la Présidente,

La France salue l’adoption à l’unanimité de la résolution 2351 et se réjouit de l’unité retrouvée du Conseil de sécurité sur ce dossier. Nous remercions la plume américaine pour ses efforts, qui ont contribué à rassembler les membres du Conseil.

Le texte adopté aujourd’hui nous permet de renouveler pour un an le mandat de la Minurso, dont je tiens à saluer le travail remarquable dans un environnement sécuritaire instable. Dès lors que sa pleine fonctionnalité est recouvrée, ce dont nous nous réjouissons, il importe qu’elle dispose des moyens nécessaires pour répondre aux défis qui se présentent sur le terrain.

Cette séquence de négociation a également contribué à la résolution de la crise de Guerguerat, après le retrait du Front Polisario qui vient d’être confirmé par la MINURSO.

Les efforts convergents du Secrétaire général - lors de son appel au retrait de la zone tampon le 25 février dernier - et de ce Conseil ont porté leurs fruits. Le chapitre de cette crise peut ainsi être refermé, ce dont on peut également se féliciter, et il importe que le cessez-le-feu soit désormais respecté en toute circonstance et de manière durable.

Enfin, cette résolution exprime sans détours l’importance de relancer le processus politique – et permettez-moi ici de remercier l’Envoyé spécial, Christopher Ross, pour son engagement et pour son travail. Le soutien du Conseil à une reprise du processus politique s’est exprimé sans équivoque en faveur d’une dynamique positive nouvelle, déjà enclenchée grâce au Secrétaire général, dont je voudrais saluer à nouveau ici l’engagement personnel. Son rapport de qualité a donné le ton. L’objectif d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, sous l’égide des Nations unies et conformément aux résolutions du Conseil de sécurité n’est pas hors d’atteinte. Le rôle des pays voisins en ce sens sera très important, ainsi que le souligne cette résolution. 

La France continue de considérer le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 comme une base sérieuse et crédible pour une solution négociée. Le règlement du conflit permettra de favoriser la sécurité, la stabilité et la prospérité économique de la région. Nous réitérons notre plein soutien au travail des Nations Unies et à la Minurso.

Madame la Présidente,

La France espère que l’adoption à l’unanimité de cette résolution nous permettra de nous tourner résolument vers l’avenir pour nourrir la dynamique politique engagée et ouvrir ensemble un nouveau chapitre, au bénéfice de tous, dans l’histoire de la région.

Je vous remercie.

Dernière modification : 09/05/2017

Haut de page