MINUSMA : un soutien unanime du Conseil de sécurité [en]

Adoption du mandat de la MINUSMA - Explication de vote de M. François Delattre,
Représentant permanent de la France auprès des Nations unies - Conseil de sécurité - 29 juin 2017

Monsieur le Président,

La France salue l’adoption à l’unanimité ce jour de la résolution 2364, qui renouvelle le mandat des Casques bleus au Mali pour un an. La France salue en outre les négociations constructives entre les membres du Conseil de sécurité qui ont permis d’aboutir à ce résultat.
Par l’adoption à l’unanimité de ce texte important, le Conseil de sécurité confirme son engagement résolu et son unité aux côtés du Mali, en soutien de ce pays et de la MINUSMA. C’est un point essentiel.

Monsieur le Président,

La résolution 2364 du Conseil de sécurité conforte le mandat robuste que la résolution 2295 avait confié à la MINUSMA, en soutien de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Elle s’inscrit en outre dans l’esprit du nouveau partenariat stratégique que les Nations unies entendent nouer avec les Etats africains et les organisations africaines. La résolution 2364 contient en effet deux avancées majeures en ce sens :

Premièrement, le Conseil de sécurité réaffirme et précise le soutien des Casques bleus au redéploiement des forces de défense et de sécurité maliennes.

Par cette résolution, le Conseil de sécurité renforce le soutien logistique et opérationnel que la MINUSMA doit apporter au redéploiement des forces de défense et de sécurité maliennes sur l’ensemble du territoire du Mali, dans le respect de l’accord de paix malien. Ce point est crucial. Il fixe ainsi à la MINUSMA des lignes d’actions claires pour contribuer à rétablir la sécurité sur le territoire malien, en particulier au Nord et au centre, et combler le vide sécuritaire dont profitent, nous le savons, les groupes terroristes.

Le redéploiement des forces de défense et de sécurité maliennes doit en outre faciliter la mise en œuvre par la MINUSMA de son propre mandat. Il doit ainsi contribuer à renforcer la sécurité des Casques bleus au Mali, auxquels la France veut rendre ici, à nouveau, un hommage solennel.

Deuxièmement, Monsieur le Président, le Conseil de sécurité renforce la coopération entre les Casques bleus, la nouvelle force conjointe du G5 Sahel et les forces françaises.

Dans l’esprit du nouveau partenariat stratégique entre les Nations unies et l’Afrique, que j’évoquais à l’instant, le Conseil de sécurité établit une coopération renforcée entre la MINUSMA, la nouvelle force conjointe du G5 Sahel, dont le Conseil a appuyé le déploiement dans sa résolution 2359 adoptée ici il y a quelques jours, et les forces françaises de l’opération Barkhane.

Le Conseil de sécurité renforce la complémentarité entre ces forces sur le terrain, dans le respect de leurs mandats respectifs. L’action de la force conjointe du G5 Sahel en particulier, qui se déploie dans les cinq Etats du G5, contribuera à sécuriser la région du Sahel face aux groupes terroristes. Elle facilitera de ce fait la mise en œuvre de son mandat par la MINUSMA et la sécurité des Casques bleus.

Monsieur le Président,

Le Conseil de sécurité a pris ses responsabilités. Il revient désormais au Secrétariat, avec l’appui des Etats membres et des Etats contributeurs de troupes et d’équipements de mettre à la disposition de la MINUSMA les moyens logistiques et humains qui lui permettront de mieux encore remplir son mandat.

Je veux enfin insister sur l’importance pour les parties signataires d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de paix et du rôle dévolu au Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en ce sens. La résolution 2364 rappelle du reste la disponibilité de ce Conseil à envisager des sanctions contre les personnes qui feraient obstacle à la mise en œuvre de l’accord.

Le Conseil de sécurité, Monsieur le Président, par sa résolution 2364, démontre sa détermination à soutenir le rétablissement d’une paix durable au Mali. Il démontre sa détermination à appuyer l’action du Mali et des Etats de la région du Sahel pour réduire la menace terroriste. Il démontre enfin sa détermination à établir un partenariat stratégique entre les Nations unies, les Etats africains et les organisations africaines en matière de paix et de sécurité, dans lequel Casques bleus et forces des Etats africains se soutiennent mutuellement.

Je vous remercie.

Dernière modification : 29/06/2017

Haut de page