Mars 2019 : Présidence française du Conseil de sécurité [en]

Cette présidence sera « jumelée » avec la présidence allemande du Conseil de sécurité qui se tiendra au mois d’avril 2019

Deux pays, deux présidences suivies au service de la paix et de la sécurité internationales

La présidence tournante du Conseil de sécurité

Conseil de sécurité

Au sein des Nations unies, c’est au Conseil de sécurité qu’incombe la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Ses décisions ont force obligatoire et s’imposent à l’ensemble des Etats membres de l’ONU.

Le Conseil de sécurité est composé de 15 membres : 5 membres permanents et de 10 membres non permanents, élus pour 2 ans .

Membre fondateur de l’ONU à sa création en 1945, la France est détentrice d’un siège permanent au Conseil, où elle joue un rôle moteur sur de nombreux sujets.

Présidence du Conseil de sécurité

Chaque mois, l’un des pays membres du Conseil de sécurité assure la présidence, selon une rotation basée sur l’ordre alphabétique anglais des pays.

La France prendra la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de mars 2019.
Elle succèdera à la Guinée équatoriale, présidente pour le mois de février 2019, et précède l’Allemagne, qui assurera la présidence pour le mois d’avril 2019.

La présidence joue un rôle essentiel au fonctionnement du Conseil de sécurité : elle établit le programme de travail du mois, prépare et préside les réunions en assurant la bonne tenue des débats, et rend publics les décisions, déclarations et communiqués de presse du Conseil.

Le programme de travail préparé par l’Etat membre en charge de la présidence est adopté par le Conseil de sécurité le premier jour du mois. Il contient l’ensemble des réunions prévues au Conseil (réunions publiques et/ou séances de consultations fermées, débats ouverts aux autres Etats membres de l’ONU, etc.), mais également les éventuelles visites sur le terrain du Conseil de sécurité.

Des présidences « jumelées » pour les mois de mars et avril 2019

La France, membre permanent du Conseil de sécurité, et l’Allemagne, membre élu pour 2019-2020, assureront chacune leur tour la présidence du Conseil de sécurité :
-  en mars 2019 pour la France
-  en avril 2019 pour l’Allemagne

Afin de faire avancer des sujets d’intérêt commun, la France et l’Allemagne ont travaillé ensemble à des programmes de travail du Conseil de sécurité coordonnés.

Marque de la forte coopération et de l’amitié entre les deux pays, ces programmes de travail ambitieux et complémentaires reflètent l’engagement déterminé des deux pays en faveur du multilatéralisme.

Ces deux mois permettront de porter les priorités et valeurs de nos deux pays, ainsi que celles de l’Union européenne, en particulier :

- la protection des personnels humanitaires et du respect du droit international humanitaire

- la résolution des conflits et l’engagement pour la paix,

- la défense des femmes et leur participation accrue aux processus de paix

Il ne s’agit pas d’une co-présidence : chaque pays assurera les prérogatives liées à la présidence au cours de son mois d’exercice, conformément aux règles de fonctionnement du Conseil.

Les Ministres des Affaires étrangères allemand, Heiko Maas, et français, Jean-Yves Le Drian, se retrouveront aux Nations unies pour porter ensemble plusieurs initiatives.

JPEG

Dernière modification : 21/03/2019

Haut de page