Syrie : la France est dans l’action [en]

Syrie
Remarques à la presse de M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies
12 mars 2018

Quelques mots sur la réunion publique que nous allons avoir à l’instant sur la situation en Syrie, avec un briefing du Secrétaire général. Le constat aujourd’hui est clair : la résolution 2401 n’est pas appliquée, deux semaines après son adoption à l’unanimité par le Conseil de sécurité. L’offensive terrestre et aérienne du régime se poursuit sous un déluge de feu. Les civils, ne nous y trompons pas, ne sont pas les victimes « collatérales » mais les cibles mêmes de cette offensive.

Face à cette tragédie, la France, je le souligne, n’est pas dans la posture, elle est dans l’action. Elle est clairement l’un des pays les plus engagés, sinon le plus engagé, pour la mise en œuvre effective de la résolution 2401, dans l’adoption de laquelle elle a joué un rôle pivot. Notre stratégie est claire, c’est celle de la pression et de l’engagement. C’est le sens des efforts du Président de la République et du Ministre français des Affaires étrangères à travers les multiples démarches que je vous ai rappelées il y a quelques jours. Chacun sait aussi que la Russie peut faire arrêter ce bain de sang.

A partir de là, nous poussons pour des mesures concrètes afin mettre en œuvre la résolution 2401. La plus urgente, parmi d’autres bien sûr, c’est le départ des combattants terroristes de la Ghouta, sur la base de la proposition faite par les trois groupes armés et avec l’aide active de l’ONU pour faciliter les échanges. Il y a des pourparlers serrés en cours à ce sujet qui doivent aller à leur terme. Au-delà, il nous faut un dispositif robuste pour suivre heure par heure la cessation des hostilités, l’évacuation des blessés, l’acheminement de l’aide humanitaire. La France porte un message fort en ce sens et continue à pousser dans cette direction.

***

Resolution 2401 is not implemented as we speak, two weeks after its unanimous adoption by the Security Council. The Syrian regime is deliberately continuing its ground and air military operations with a barrage of fire, with the support of Russia and Iran. Let’s be clear about it, civilians are not a « collateral damage » of this offensive, they are the target.

You know how much France has been at the forefront of the international efforts to make resolution 2401 implemented, at the highest level. You know the wide range of efforts and demarches engaged by President Macron and Minister Le Drian in this direction. Our strategy is maximum pressure and engagement vis-a-vis all those who have influence on the regime in particular. We all know that Russia has not been able or willing to stop this military offensive yet.

As we speak, the main game in town is this potential agreement on the ground between the parties to expel the terrorist groups from Eastern Ghouta. There are many details that need to get confirmed but it’s one of the concrete important measures that we know can make a difference. And I want to salute the UN efforts, Antonio Guterres and Staffan de Mistura’s efforts in this direction. Besides, France will continue to push for a robust mechanism to verify hour by hour that the cessation of hostilities, the medical evacuations and the humanitarian assistance are truly effective.

So that’s where we are, I look forward to listening to the Secretary-General.

Q : What about the situation in Afrin ?

Resolution 2401 is effective on the whole territory of Syria and concerns all the players and parties in Syria.

Q : Comment la Russie peut-elle arrêter le bain de sang ?

Nous savons que la Russie, compte tenu de son influence sur le régime, compte tenu aussi de sa participation aux opérations, a la capacité de convaincre le régime, par toutes les pressions nécessaires d’arrêter cette offensive terrestre et aérienne. Il est donc naturel qu’aujourd’hui les regards se tournent vers elle. Et c’est l’un des messages que je porterai dans une minute dans mon intervention publique devant le Conseil de sécurité.

Dernière modification : 12/03/2018

Haut de page