Syrie : notre priorité concerne Idlib et la Goutha orientale

Syrie
Remarques à la presse de M. François Delattre, Représentant permanent de la France auprès des Nations unies - 22 janvier 2018

JPEG

A la demande du Ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, nous avons voulu tirer parti de cet important briefing que doit nous faire Mark Lowcok, de retour de Syrie, pour élargir la discussion à l’ensemble de la situation, notamment humanitaire, en Syrie et avoir un vrai échange en urgence sur cette situation qui suscite notre très vive préoccupation. Dans ce contexte, Jeff Feltman briefera également le Conseil.

Le premier sujet que j’évoquerai, c’est la situation tragique à Idlib et dans la Goutha orientale, qui appelle une attention prioritaire du Conseil de sécurité. Nous évoquerons aussi les autres développements sur le terrain, qui requièrent également notre attention.

La discussion que nous allons avoir est d’autant plus essentielle qu’elle se situe avant la séquence politique très lourde qui vient sur la Syrie, à commencer par la réunion de Vienne. Et nous savons tous que plus nous serons capables de stabiliser la situation sur le terrain, notamment la situation humanitaire, plus nous créerons les conditions pour que Vienne permette d’initier une vraie dynamique politique, cette dynamique que nous souhaitons au service d’une paix inclusive en Syrie.

Je reviendrai après la discussion vous dire quelques mots pour vous faire partager mon sentiment.

***

On behalf of France’s Foreign Affairs Minister Jean-Yves Le Drian, we have asked that the briefing Mark Lowcok back from Syria will make be enlarged and give us the opportunity for an emergency meeting on the wider situation in Syria, and the humanitarian situation in particular. In this context, Jeff Feltman will also brief us.

In this respect our priority is about Eastern Goutha and Idlib, where there is a humanitarian tragedy happening before our eyes that is totally unacceptable.
We will also have a discussion on the latest developments, that also require our attention.

These emergency discussions requested by France are even more important before the heavy sequence of the coming days. I’m referring to the conference in Vienna in particular. The more we’ll be able to stabilize the situation on the ground, which is unacceptable and deteriorating as we speak, the better we will create the conditions for Vienna to give a boost to an inclusive political process in Syria, which is of course our ultimate goal.

I’ll get back to you after the meeting but these are the few words I wanted to share with you before it.

Dernière modification : 27/03/2018

Haut de page