Terrorisme : La menace demeure complexe et multiforme [en]

Adoption de la résolution sur le régime de sanctions Daech / Al-Qaïda - Conseil de sécurité - Explication de vote de François Delattre, Représentant permanent de la France auprès des Nations unies - Jeudi 20 juillet 2017

Monsieur le Président,

La France salue l’adoption à l’unanimité de la résolution 2368. Elle remercie les Etats-Unis pour la présentation de cette résolution et le travail important fourni pendant la négociation.

Monsieur le Président,

Vendredi dernier, mon pays commémorait le triste anniversaire de l’attaque perpétrée à Nice le 14 juillet 2016, qui avait coûté la vie à 86 personnes, de nationalités très diverses. Ce souvenir, ainsi que les nombreuses récentes attaques terroristes à travers le monde, nous rappellent combien nous devons rester unis et déterminés dans la lutte contre des terroristes qui veulent anéantir notre manière de vivre et notre liberté.

Les efforts de la communauté internationale contre Daech portent leurs fruits et cela mérite d’être souligné. Sur le terrain, Daech a continué de subir des défaites importantes en Irak et en Syrie. La victoire des forces irakiennes à Mossoul est en cours. C’est une rupture majeure dans l’évolution de ce conflit. La bataille se poursuit également à Raqqa pour priver le groupe de ce sanctuaire. Depuis quelques temps, Daech attire par ailleurs moins de combattants terroristes étrangers, et c’est naturellement un point essentiel.

Mais nous le savons, Monsieur le Président, il suffit parfois d’un individu pour mener une attaque terroriste. La menace demeure complexe et multiforme. Nous devons donc continuer à exprimer une détermination et prendre des mesures à la hauteur de cette menace à laquelle nous sommes confrontés. Cela signifie que nous devons continuer de nous mobiliser dans plusieurs domaines : la lutte contre la propagande et la radicalisation sur internet, le tarissement des sources de financement des groupes terroristes, ou encore la préparation aux retours des combattants terroristes étrangers sont assurément et sans exclusive trois priorités de premier plan dans ce contexte.

La résolution 2368 que nous venons d’adopter permet d’actualiser le régime de sanctions contre Daech et Al-Qaïda pour mieux prendre en compte l’évolution de la menace et l’ensemble de ces priorités. Cette résolution, et je voudrais souligner ce point, est une étape essentielle dans notre combat commun contre le terrorisme, un combat qui doit plus que jamais nous rassembler.

Soyez assurés du plein engagement de la France dans la lutte contre le terrorisme en général, et contre Daech en particulier.

Je vous remercie.

Dernière modification : 21/07/2017

Haut de page