This attack is an attempt to undermine the peace agreement

Mali - Remarks to the press by François Delattre, Permanent Representative of France to the United Nations - 18 January 2017

The French authorities have condemned in the strongest terms the barbaric attack that occurred earlier today in Gao on a military camp of what we call the MOC “Mécanisme opérationnel de coordination”. According to the information we have more than 50 persons were killed among the military groups that signed the peace agreement. The French authorities expressed their most sincere condolences to the families of the victims.

If we try to put things into perspective a bit, I believe this attack is clearly an unacceptable attempt against the ongoing efforts in Mali to stabilize the country and a direct effort to undermine the peace agreement. In this respect, France is more determined than ever to fight against all of those who hamper the peace process in Mali. We call again all parties to keep their commitment to the peace process.

As you know, today’s meeting of the Security Council will allow us to have an important discussion based on the latest report of the Secretary General. You know the Security Council has always said it would take measures against those that obstruct the peace process in Mali if necessary. The Secretary General has made some recommendations in this respect that we find extremely appropriate and that we are looking forward discussing with our partners.

***

Les autorités françaises ont condamné dans les termes les plus sévères l’attentat tragique au Mali. La France est plus déterminée que jamais à lutter contre tous ceux qui veulent entraver la mise en œuvre des Accords de paix d’Alger et tous ceux qui veulent s’opposer au retour à la stabilité au Mali.

Dans cette perspective, la réunion que nous allons avoir avec le Conseil de sécurité est importante. Le Conseil de sécurité a déjà indiqué par le passé qu’il prendrait les mesures nécessaires s’il le faut contre ceux qui veulent empêcher la mise en œuvre de l’Accord de paix et s’y opposer. Le Secrétaire général a fait des recommandations en ce sens dans son dernier rapport, qui sont particulièrement importantes et ce sont ces recommandations que nous sommes en train de discuter avec nos partenaires.

Q : Do you think sanctions are needed ?

Encore une fois, c’est le rapport du Secrétaire général qui propose des mesures face à ceux qui s’opposent à l’accord de paix. Nous n’avons pas au moment où nous parlons de projet de résolution sur la table mais c’est un instrument que, dans la ligne des recommandations du Secrétaire général, nous souhaitons considérer avec soin et avec intérêt. Même si rien n’est sur la table à ce stade, nous y réfléchissons avec nos partenaires intéressés.

Dernière modification : 18/01/2017

Top of the page