Ukraine : première décision du Conseil depuis 2015

Ukraine/Libya - Déclaration à la presse par M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies - 6 juin 2018

Le Conseil de sécurité adopte aujourd’hui, sur propositions de la France, deux déclarations présidentielles importantes sur lesquelles je souhaite appeler votre attention.

La première déclaration présidentielle concerne l’Ukraine, sur un texte proposé donc par la France et qui est le résultat d’une initiative franco-allemande. Vous vous rappelez que je m’étais exprimé sur ce sujet au Conseil de sécurité le 29 mai dernier au nom de la France et de l’Allemagne, ce qui est très exceptionnel et peut-être même sans précédent au Conseil sur un dossier de cette nature et de cette importance. Cette expression commune, puis cette initiative franco-allemande qui a porté la PRST, sont une belle illustration de l’importance que revêt l’amitié franco-allemande ici aussi, aux Nations Unies, avec une portée symbolique particulièrement forte à quelques jours de l’élection attendue de l’Allemagne pour un mandat de deux ans au Conseil de sécurité.

Cette déclaration présidentielle sur l’Ukraine, adoptée à l’unanimité des membres du Conseil, est particulièrement importante pour trois raisons principales :

-  C’est d’abord la première décision du Conseil de sécurité sur l’Ukraine depuis 2015 et la résolution 2202. C’est un élément important et encourageant, qui doit être souligné.
-  Deuxièmement, nous avons obtenu pour la première fois un langage sur la crise humanitaire, qui était absente du texte précédent. C’est un point majeur, à la lumière de la situation humanitaire que nous connaissons tous.
-  Troisièmement, ce texte envoie un signal fort sur la mise en œuvre des accords de Minsk et souligne l’unité des membres du Conseil de sécurité autour de l’objectif d’avancer dans la mise en œuvre des accords de Minsk et en soutien au format Normandie. C’est évidemment un élément essentiel, plus encore dans le contexte des efforts conjoints en cours des autorités françaises et allemandes pour relancer la dynamique de Minsk.

Sur la Libye maintenant, je n’ai pas besoin de le souligner, la déclaration présidentielle du Conseil de sécurité est un texte extrêmement important en appui de la conférence de Paris présidée par le Président de la République.

Ce texte fort, proposé par la France, démontre le soutien unanime du Conseil de sécurité à la déclaration de Paris adoptée voilà quelques jours par les quatre principaux acteurs du dossier libyen. Le texte est très clair, il endosse la déclaration de Paris, y compris le calendrier prévu par la déclaration pour la tenue des élections présidentielle et législative d’ici à la fin de l’année. C’est donc un texte essentiel, par lequel le Conseil de sécurité pèse de tout son poids pour mettre en oeuvre les engagements pris à Paris et donner ainsi un nouvel élan à la dynamique politique conduite par l’Envoyé special du Secrétaire Général des Nations Unies Ghassan Salamé.

Dernière modification : 06/06/2018

Haut de page