Une jungle street art s’installe à l’ONU pour lutter contre l’esclavage des enfants [en]

Du 12 au 23 novembre 2018, l’ONU accueillera une jungle immersive pour sensibiliser au travail des enfants, "UN-ji".

Pour la deuxième édition de l’exposition de Street Art for Mankind, mouvement street art international pour combattre le travail des enfants, l’ONU ouvre à nouveau ses portes à 17 street artistes de renommée internationale, et vous emmène dans le quotidien de millions d’enfants forcés à travailler.

JPEG

Des dizaines d’œuvres de toute taille vous immergeront dans la réalité tragique d’enfants esclaves. Les artistes, venus des quatre coins du monde, exposeront leurs nouvelles œuvres, inspirées des histoires vraies d’enfants travailleurs.

A travers ce voyage immersif et créatif, les visiteurs découvrent le quotidien sombre de ces enfants, mais également l’espoir d’un un avenir meilleur, pour ces enfants et les futures générations, en délivrant le message que « nous pouvons être le changement que nous voulons voir dans le monde. » Ils montreront également comment le pouvoir de l’art peut être la clé du changement réel.

Ces œuvres street art mettent en lumière les droits fondamentaux de tous les enfants du monde  : le droit à la liberté, à la vie, à l’éducation.

— 

Street Art for Mankind (streetartmankind.org) est un mouvement artistique créé pour combattre le travail des enfants. L’exposition #UNji est la deuxième édition de ce mouvement à l’ONU, qui continuera son combat tant que ce fléau existera. L’exposition est rendue possible grâce au soutien des Missions permanente de l’Argentine, du Brésil, Canada, de la France et du Royaume-Uni, ainsi que de l’Organisation internationale du Travail et de l’UNICEF.

Street Art for Mankind souhaite mettre en avant les histoires réelles de ces enfants piégés dans l’esclavage des enfants – mais aussi comment nous, en tant que consommateurs et acteurs de notre société, nous pouvons infléchir nos comportements et mieux agir dans cet environnement pour changer les choses.

Quelques jours avant l’exposition, les artistes iront peindre les histoires de ces enfants sur les murs du Lower Manhattan à New York, qui marquera le lancement officiel des « Murals for Freedom » à travers le monde.

Dès le 12 novembre, partagez les histoires de ces enfants à travers le hashtag #UNji !

— 

Pour plus informations :

Dernière modification : 06/11/2018

Haut de page