"La Biélorussie multiplie les violations du droit international" [en]

BIELORUSSIE
DETOURNEMENT DU VOL RYANAIR

INTERVENTION DE M. NICOLAS DE RIVIERE,
REPRESENTANT PERMANENT DE LA France AUPRES DES NATIONS UNIES
AU CONSEIL DE SECURITE

New York, le 31 octobre 2022

Monsieur le Président,

Je remercie le Président du conseil de l’OACI, M. Salvarore Schiacchitano, pour son exposé.

La France salue la décision du 18 juillet 2022 du conseil de l’OACI, ainsi que la résolution adoptée par son assemblée lors de sa 41ème session, qui reconnaissent la responsabilité des autorités biélorusses dans le déroutement vers Minsk du vol Ryanair FR4978 le 23 mai 2021.

Les faits sont graves. L’enquête conduite par l’OACI a montré que la Biélorussie a organisé une fausse alerte à la bombe. La conclusion que nous tirons de cette affaire est extrêmement préoccupante : le régime biélorusse a orchestré le détournement d’un avion civil dans le seul but d’arrêter un journaliste d’opposition, M. Roman Protassevitch, et Mme Sofia Sapega. Il n’a pas hésité à mettre en danger la sécurité des passagers et du personnel de bord. La France condamne cette violation flagrante du droit aérien international et cette menace à la sécurité et la sûreté de l’aviation civile internationale. Il ne s’agit rien de moins que d’un acte de piraterie aérienne.

Monsieur le président,

Cet acte irresponsable est une des nombreuses déclinaisons de la répression brutale que conduit le régime biélorusse à l’encontre de toute voix jugée dissidente depuis l’élection truquée d’août 2020.

Je rappelle également qu’il y a un an, quasiment jour pour jour, nous nous réunissions en consultations à la suite de l’instrumentalisation par les autorités biélorusses des migrants aux frontières européennes. Là encore, la Biélorussie n’a pas hésité à mettre en danger la vie d’individus vulnérables à des fins politiques.

La France condamne par ailleurs la complicité de la Biélorussie, dont le territoire continue d’être utilisé pour des frappes de missiles ou de drones visant les infrastructures civiles d’Ukraine.

Falsification du scrutin d’août 2020, répression et étouffement de la société civile, détournement du vol Ryanair, instrumentalisation de la question des migrants, participation à la guerre contre l’Ukraine : la Biélorussie multiplie les violations du droit international.

La France salue le courage des citoyens biélorusses qui se sont exprimés contre le régime de M. Loukachenko. Elle appelle les autorités biélorusses à abandonner toutes les poursuites judiciaires engagées à l’encontre de M. Roman Protassevitch et de Mme Sofia Sapega, ainsi qu’à l’encontre de l’ensemble des prisonniers politiques détenus en Biélorussie.

La France continuera de soutenir le peuple biélorusse dans ses aspirations démocratiques.

Je vous remercie./.

Dernière modification : 31/10/2022

Haut de page