Bilan de la présidence française du Conseil de sécurité des Nations unies [en]

La France a exercé la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies du 1er au 31 juillet 2021. Pour la première fois depuis le début de la pandémie de Covid-19, toutes les réunions du Conseil de sécurité se sont tenues en personne en juillet.

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est rendu à New York le 15 juillet 2021 pour présider une réunion ministérielle consacrée à la situation en Libye. À cette occasion, le Conseil de sécurité a adopté une déclaration présidentielle qui appelle au respect du calendrier des élections nationales, prévues le 24 décembre 2021, et à la pleine mise en œuvre de l’accord de cessez-le-feu du 23 octobre 2020, en insistant sur le départ des mercenaires et des forces étrangères et le respect de l’embargo sur les armes.

Le ministre a également présidé, le 16 juillet 2021, une réunion ministérielle consacrée à la préservation de l’espace humanitaire. Il a appelé à la pleine mise en œuvre du droit international humanitaire et à la lutte contre l’impunité des auteurs d’attaques contre les travailleurs humanitaires. Il a présenté également les actions concrètes engagées par la France, dans le prolongement de la Conférence nationale humanitaire du 17 décembre 2020, pour protéger l’espace humanitaire. Lors de cette réunion, la vice-secrétaire générale des Nations unies a annoncé la nomination prochaine d’un Conseiller spécial pour la préservation de l’espace humanitaire.

Le Conseil de sécurité a également adopté, pendant la présidence française, plusieurs résolutions importantes :

  • renouvellement du mécanisme humanitaire transfrontalier en Syrie ;
  • renouvellement du mandat de la Mission des Nations unies en appui à l’accord sur Hodeïda au Yémen ;
  • renouvellement du mandat de la Force de maintien de la paix des Nations unies à Chypre et renouvellement du régime de sanctions en République centrafricaine.

Pour l’ensemble des réunions qu’elle a présidées, la France a veillé au respect du multilinguisme, principe fondamental pour les Nations unies.

Dernière modification : 02/08/2021

Haut de page