Ukraine : "Les mensonges de la Russie ne trompent personne" [en]

UKRAINE

INTERVENTION DE M. NICOLAS DE RIVIERE,
REPRÉSENTANT PERMANENT DE LA FRANCE AUPRÈS DES NATIONS UNIES

AU CONSEIL DE SECURITE

New York, le 11 mars 2022

Monsieur le Président,

Je remercie Madame Di Carlo et Madame Nakamitsu pour leurs interventions.

Je veux dénoncer avec la plus grande fermeté les allégations infondées de la Russie. Il y aurait, dit-elle, des attaques chimiques en préparation en Ukraine. Il y aurait des laboratoires de recherches sur les armes bactériologiques. Soyons sérieux. Les mensonges de la Russie ne trompent personne. Ils font partie d’une stratégie cynique de désinformation et d’écran de fumée dont la Russie a fait une véritable arme de guerre. Nous avons dénoncé ces provocations irresponsables il y a seulement quelques jours à l’OIAC, avec 46 autres Etats parties.

Ce n’est pas la première fois que la Russie diffuse des mensonges pour attiser la confusion, semer la peur et surtout couvrir sa propre responsabilité. Rappelons une évidence : c’est bien la Russie, et non l’Ukraine, qui a eu recours à des armes chimiques ces dernières années sur le sol européen. C’est également elle qui tente de couvrir par la désinformation les attaques chimiques du régime syrien.

La France est très préoccupée par la possibilité que cette campagne de désinformation puisse être le prélude à l’utilisation d’une arme chimique ou biologique orchestrée par la Russie en Ukraine. Ces armes sont bannies par le droit international. Elles ne doivent jamais être utilisées, dans aucun contexte, par qui que ce soit. La Russie s’y est engagée en ratifiant la Convention d’interdiction des armes biologiques et la Convention d’interdiction des armes chimiques.

Les exposés que nous avons entendus ce matin sont clairs. La réalité, c’est que la Russie a premédité l’agression d’un Etat souverain, violé la Charte des Nations unies. La réalité c’est que la Russie a jeté sur les routes des millions d’Ukrainiens, provoquant la plus grave crise humanitaire en Europe depuis la Seconde guerre mondiale. C’est la Russie qui bombarde quotidiennement, depuis 15 jours, Marioupol et tant d’autres villes ukrainiennes et d’installations civiles, en violation du droit international humanitaire. C’est la Russie qui tue chaque jour davantage d’Ukrainiens innocents.

La désinformation, pas plus que le veto, ne saurait masquer cette dure réalité. Les lois adoptées par Moscou pour museler la presse et les voix qui s’élèvent contre la guerre en Russie n’y parviendront pas non plus. Ni les Russes ni le monde ne sont dupes.

Je vous remercie./.

Dernière modification : 11/03/2022

Haut de page