Yémen : "Il est temps de mettre un terme à ce conflit qui n’a que trop duré." [en]

YEMEN
INTERVENTION DE M. NICOLAS DE RIVIERE
REPRESENTANT PERMANENT DE LA FRANCE AUPRES DES NATIONS UNIES
AU CONSEIL DE SECURITE

New York, le 11 juillet 2022

Madame la présidente,

Je remercie Monsieur Grundberg et Madame Msuya pour leurs exposés.

La trêve dure désormais depuis près de trois mois et elle est dans l’ensemble respectée par les parties. Il est essentiel qu’elle puisse être renouvelée le mois prochain et que nous obtenions un cessez-le-feu durable à l’échelle nationale.

Les avancées obtenues par l’Envoyé spécial depuis le début de la trêve méritent d’être saluées. Je pense à l’accès au port d’Hodeïda et de l’aéroport de Sanaa. Nous prenons acte de la bonne volonté du gouvernement yéménite.

La France appelle les parties à répondre positivement à la proposition équilibrée de l’Envoyé spécial sur Taez. Les Houthis doivent lever le blocus et rouvrir la route principale menant à la ville. Les parties doivent faire les compromis nécessaires car la souffrance des habitants de Taez n’a que trop duré.

En dépit de la trêve, la situation humanitaire reste préoccupante.

Le droit international humanitaire et les droits de l’Homme doivent être respectés par tous. Un plein accès doit être garanti. Il est indispensable de permettre aux personnels des Nations unies et humanitaires de se déplacer en toute sécurité. Nous appelons de nouveau à la libération immédiate et sans préconditions de toutes les personnes retenues par les Houthis.

S’agissant du pétrolier Safer, nous appelons les Etats et le secteur privé à contribuer financièrement à l’appel lancé par les Nations unies. Il n’y a pas de temps à perdre si nous voulons éviter une catastrophe.

Madame la présidente,

Le renouvellement de la trêve constitue une opportunité précieuse pour avancer sur les volets sécuritaire, politique et économique du cadre stratégique proposé par les Nations unies. Au-delà des discussions sur Taez, il est essentiel que les Yéménites puissent dialoguer au sujet de l’avenir de leur pays. Il est temps de mettre un terme à ce conflit qui n’a que trop duré. Les paramètres internationaux, y compris les résolutions adoptées par ce Conseil, sont bien connus.

Je vous remercie./.

Dernière modification : 11/07/2022

Haut de page