Le Conseil de sécurité mobilisé sur la situation des Rohingyas [en]

La situation en Birmanie, et en particulier les violences et les déplacements forcés dont sont victimes les populations de l’État de l’Arakan, notamment les Rohingyas, fait l’objet d’une vive préoccupation de la part de la communauté internationale.

En un mois, plus de 520 000 Rohingyas ont été contraints à l’exil vers le Bangladesh pour fuir la violence et les nombreuses violations des droits de l’Homme.

JPEG - 216.5 ko
Within a month, more than 520,000 Rohingya were forced into exile to Bangladesh
Credits : UNICEF

Depuis le regain de violence le 25 août 2017, le Conseil de sécurité s’est réuni à trois reprises en l’espace de deux semaines pour discuter de la situation en Birmanie, appelant à cesser immédiatement les violences contre les populations civiles, rétablir un accès humanitaire sûr et sans entrave pour l’ensemble des acteurs humanitaires, et un retour sûr, digne et volontaire des réfugiés.

Le 28 septembre, lors d’une réunion publique du Conseil de sécurité, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a également renouvelé ces trois messages clés aux autorités birmanes. Ce vendredi 13 octobre, la France organise avec le Royaume-Uni une réunion informelle du Conseil de sécurité, en présence de Kofi Annan. Cette réunion sera l’occasion pour l’ancien Secrétaire général des Nations unies et président de la commission consultative pour l’Etat de l’Arakan de présenter aux membres du Conseil de sécurité les recommandations de cette Commission, publiées le 23 août. Cette dernière a été créée en 2016 à la demande d’Aung San Suu Kyi afin de proposer des mesures concrètes pour améliorer la situation dans l’Etat de l’Arakan.

Cette réunion informelle du Conseil de sécurité permettra de discuter de la situation dans l’Etat de l’Arakan, de la situation des réfugiés se trouvant au Bangladesh et surtout la manière dont la communauté internationale peut soutenir la mise en œuvre des recommandations de la commission consultative pour l’Etat de l’Arakan..

Dernière modification : 16/10/2017

Haut de page